L’ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godfroid Nyombare, a annoncé ce mercredi 13 mai 2015 la destitution du président Pierre Nkurunziza, alors que ce dernier est en déplacement à Dar es Salaam, en Tanzanie pour un sommet consacré à la crise ouverte par sa volonté de briguer un troisième mandat.

Le président est destitué de ses fonctions, le gouvernement est dissout “, a annoncé, sur les ondes de la radio privée Insaganiro, le général Nyombare, limogé en février dernier par le chef de l’Etat pour lui avoir déconseillé de briguer un troisième mandat.

Après 17 jours de manifestations qui ont fait 22 morts, l’armée burundaise dit avoir pris ses responsabilités pour préserver des vies humaines. l’ancien chef d’état major déclare observer ” avec désolation les violences et le cynisme qui ont caractérisé Pierre Nkurunziza “. ” Les forces de sécurité décident de prendre la destinée du pays en main a-t-il ajouté,

Le désormais « homme fort » de Bujumbura, a annoncé sa volonté de reprendre le ” processus électoral dans un climat serein et équitable “, avant d’indiquer qu’il est ” institué un comité pour le rétablissement de la concorde nationale, temporaire et ayant pour mission entres autres le rétablissement de l’unité nationale“.

Cette déclaration du Gal Nyombare a immédiatement déclenché des tirs nourris dans le centre de la capitale burundaise, notamment dans les environs de la radio nationale.

A  la mi journée, la présidence burundaise a annoncé sur son compte Twitter, que la situation est maîtrisée et qu’il n’y a pas de coup d’Etat.

Voltic Togo