Claude Ameganvi, porte-parole du parti des travailleurs fait une fois encore une déclaration tonitruante. Non seulement il accuse ses compagnons de l’opposition d’avoir littéralement “saboté” la lutte, il estime que les élections présidentielles de 2020 seront une nouvelle mascarade.

La présidentielle de 2020, si par extraordinaire elle arrivait à avoir lieu, ne serait qu’une nouvelle mascarade électorale de plus, car destinée à maintenir en place Faure Essozimna Eyadema-Gnassingbé au profit des intérêts impérialistes principalement français qu’il défend sans faille, ce que le peuple togolais qui en est victime n’acceptera pas, et nous avec bien entendu” a laissé entendre Claude Ameganvi dans une interview accordée à Togo Scoop.

Toutes les échéances électorales organisées depuis la Conférence nationale de juillet-août 1991 n’ont été que de lamentables mascarades électorales, souvent sanglantes d’ailleurs. (…) il est à se demander finalement à quoi sert-il encore d’organiser des élections tant les fraudes pour maintenir en place des dictatures corrompues et au bout du rouleau sont souvent massives et grossières surtout dans les anciennes colonies françaises“, a  ajouté Claude Henri Améganvi souvent présenté comme un “trotskyste” togolais, est un ancien prisonnier politique.

Dans les colonnes de Togo Scoop, Claude Ameganvi fait savoir que “les attentes déçues” des manifestations d’Août 2017 s’expliquent par le fait que “tous (membres de la C14)  savaient dès le départ qu’ils allaient immanquablement tromper le peuple togolais en s’engageant dans la voie d’un énième dialogue avec le régime RPT-UNIR qu’ils disaient pourtant condamner et auquel ils n’ignoraient pas que nous serions fermement opposés“.

En 2020, les Togolais sont appelés aux urnes pour désigner son président. Faure Gnassingbé qui boucle son troisième mandat, après les près de 4 décennies de règne de son père, ne s’est pas encore officiellement prononcé sur une éventuelle candidature à sa propre succession.