Le “Oui” pour permettre au président sortant Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016 aura eu gain de cause au Congo. L’opposition s’y oppose et n’entend pas se laisser faire.

Selon Brazza, le projet de texte de nouvelle constitution a été adopté et devra entrer en vigueur dès sa promulgation par le président de la République. A se fier aux déclaration du ministre de l’Intérieur Raymond Mboulou, à la télévision nationale, les «résultats globaux à l’échelle nationale» du référendum le oui a obtenu 92,26% des suffrage exprimés, et la participation a été de 72,44%.

L’opposition conteste ces chiffres, elle qui avait appelé au boycotte du référendum du dimanche dernier. Des manifestations sont annoncées dans les prochains jours à Brazzaville. Déjà, l’internet mobile, les SMS et le signal FM de la radio française RFI sont coupés.

Ce projet fait sauter les deux verrous interdisant à Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat présidentiel en 2016 : la limite d’âge et celle du nombre des mandats.

Voltic Togo