Dans un bureau de vote d'Abidjan, lors du premier tour de l'élection présidentielle ivoirienne. Alors que le second tour du scrutin opposera dimanche le président sortant Laurent Gbagbo au candidat de l'opposition, Alassane Ouattara, une mission de l'Union européenne dépêchée en Côte d'Ivoire pour observer le déroulement du vote accuse la commission électorale nationale d'obstructions inacceptables. /Photo prise le 31 octobre 2010/REUTERS/Luc Gnago

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) vient en appui au processus électoral en Côte d’Ivoire. C’est avec l’enveloppe de 9 milliards F CFA.

Les préparatifs des élections générales en Côtes d’Ivoire sont déclenchés. La Commission électorale indépendante est à pieds d’œuvre, le PNUD s’y met aussi avec la bagatelle somme de 9 milliards F CFA. C’est à travers le Programme dʼappui à la consolidation de la démocratie et de la gouvernance participative en Côte dʼIvoire.

A en croire le président de la CEI, Youssouf Bakayoko, ce financement devrait permettre le renforcement des capacités des démembrements locaux, le renouvellement partiel des matériels électoraux, la formation des commissaires locaux, la sensibilisation et lʼéducation civique des populations et la logistique de déploiement des matériels et documents électoraux.