Foly Satchivi, activiste, porte-parole du Mouvement "En aucun cas"

Des 454 personnes ayant bénéficié de grâce présidentielle, nombreux sont les prisonniers politiques qui n’y figurent pas. Parmi eux, Foly Satchivi. Le jeune activiste, porte-parole du mouvement “En aucun cas“, a entamé ce 14 janvier 2019, une gréve de la faim, à la prison civile de Lomé.

Selon un communiqué du mouvement parvenu à la rédaction d’Africa rendez-vous, le procureur de la république dans son réquisitoire aurait demandé au juge en charge de “l’affaire Satchivi” de le condamner à une peine de 48 mois d’emprisonnement soit 4 ans.

Par conséquent, une campagne mondiale a été lancée au cours du week end du 11 janvier 2019 pour disent-ils, amener le juge à déclarer Foly Satchivi non-coupable et procéder à sa relaxation.

« Nous nous réjouissons du succès que connaît cette campagne. Aujourd’hui, nous constatons que des milliers de militants pro-démocrates de plus de 50 pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique se sont sentis interpellés et essayent de faire ce qui est en leur pouvoir pour que notre camarade puisse recouvrir sa liberté ce mercredi 16 janvier 2019 », peut-on lire dans le communiqué.

Notons que Foly Satchivi a été arrêté le 22 aout 2018 pour avoir tenu à organiser, selon le ministre de la sécurité Yark Damehane une conférence de presse “illégale”.

Le Mouvement “En aucun cas“, faut-il le préciser, a été mis en place pour soutenir la C14 dans ses manifestations à obliger le Chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé à quitter le pouvoir.

Voltic Togo