Robert Dussey, ministre togolais des affaires étrangères/ crédits: Robert Dussey

Le Haut conseil des togolais de l’extérieur (HCTE) sur les rails depuis ce 2 Juillet 2019. Le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey a procédé a son lancement officiel.

De la présentation parvenue à la rédaction d’Africa rendez-vous, la vision du HCTE est de se constituer en une véritable instance fédérative inclusive et représentative de toutes les associations des Togolais vivant à l’extérieur.

Comme principales missions sont mentionnée entre autres, rassembler tous les Togolais et Togolaises de l’extérieur sans distinction aucune ; assurer la pleine participation des Togolais et Togolaises de l’extérieur au développement économique, social et culturel du Togo ;
faciliter leur intégration dans la vie nationale ; participer à la promotion du rayonnement du Togo dans le monde ou encore, faire mieux connaitre et respecter les conventions, lois et règlements des pays d’accueil.

Aussi est-il mentionné que le HCTE devra travailler à susciter des actions sociales susceptibles d’améliorer les conditions de vie des Togolais et des Togolaises de l’extérieur ; apporter toute assistance aux structures associatives togolaises dans la mesure des moyens disponibles ou encore, promouvoir des activités culturelles et sportives au sein des communautés togolaises à l’extérieur et, servir d’interface entre le Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur et les associations et autres regroupements.

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de régime associatif, non partisan et non lucratif, et ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, idéologique ou politique. L’enjeu, c’est de rassembler tout le monde, faire de la diaspora plurielle du Togo une plateforme unique au service de la prospérité de la nation, concilier la logique de la pluralité et celle de l’unité“, a laissé entendre Professeur Dussey.

Le HCTE sera composé de soixante-dix-sept (77) délégués répartis en fonction de la concentration des Togolais résidant dans leur zone et donc, 45 pour la zone Afrique, 6 pour les Amériques, 7 pour l’Asie et Océanie et 19 pour la zone Europe.