Macky Sall, le président du Sénégal avec d'autres Chefs d'Etat et géants du Net à la réunion de Christchurch

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Arden et le président français Emmanuel Macron ont initié ” l’appel de Christchurch” contre les contenus en ligne « terroristes et extrémistes violents ». 26 États et géants du Net s’engagent et parmi eux, le Sénégal, seul pays Africain.

A Christchurch, sur la côte est de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, 51 personnes ont été tuées par balles dans deux mosquées de la ville. Des réseaux sociaux ont servi de caisse à résonnance. La tuerie a en effet été filmée par le terroriste et diffusée en direct sur Facebook. Le réseau social a mis 17 minutes à détecter et bloquer la vidéo. Puis dans les 24 heures, Facebook a encore dû retirer un million et demi de copies de ces images, qui étaient sans cesse republiées.

Le Sénégal un peu comme d’autres Etats et géants du Net, se sont engagés à “développer des outils pour prévenir le téléchargement de contenus terroristes et extrémistes violents”, “lutter contre les causes de l’extrémisme violent”, “améliorer la transparence dans la détection et le retrait de contenus” et “veiller à ce que les algorithmes conçus et utilisés par les entreprises n’orientent pas les utilisateurs vers des contenus extrémistes violents, afin d’en réduire la viralité”.

Amazon, Facebook, Google et YouTube, Microsoft et Twitter ont adopté ce texte et annonceront des mesures. Facebook, le plus grand réseau social, a d’ores et déjà fait part du durcissement des conditions d’utilisation des vidéos en direct. Qwant, DailyMotion, la Fondation Wikimédia ont également adopté ce texte.

L’appel, outre le Sénégal, a été signé par la France, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Irlande, la Jordanie, la Norvège, le Royaume-Uni, l’Indonésie, la Commission européenne. D’autres pays dont l’Australie, l’Allemagne, l’Inde, le Japon, le Pays-Bas, l’Espagne et la Suède ont également apporté leur soutien à l’appel.

Au Séngal, pays de 15,85 millions d’habitants, le nombre d’utilisateurs d’Internet a atteint 9,6 millions de personnes dont environ 88,6% le sont via le mobile.