L’Union africaine veut surveiller de près le Burundi. L’organisation a décidé d’envoyer dans le pays, des observateurs pour suivre de près la situation dans le pays.

Ils seront au total 100 observateurs militaires et 100 observateurs militaires. L’information a été donnée par le président sud-africain à la fin d’un séjour à Bujumbura. Il n’a toutefois pas mentionné la date du déploiement de ces observateurs.

Au départ, l’UA planifiait d’envoyer 5.000 soldats de maintien de la paix à Bujumbura. Une décision très vite balayée d’un revers de main par le Chef de l’État burundais Pierre Nkurunziza.

Pierre Nkurunziza a donné sa parole de prendre des mesures pour commencer à ouvrir l’espace pour l’activité politique pour le peuple du Burundi et permettre la liberté des médias.

Le Burundi est en train de connaitre sa pire crise depuis la fin de la guerre civile il y a 10 ans. Tout a chamboulé en avril 2015 quand le président se représentait à un 3e mandat. Il dit avoir gagné des élections en juillet ce qui aura provoqué des manifestations violentes et une série de répressions sanglantes.