Omar El Béchir, président déchu du Soudan devra comparaître devant la justice. Aucune date n’est encore donnée mais cette décision de comparution de l’ancien homme fort du Soudan intervient alors qu’il a été été inculpé jeudi 13 Juin 2019, pour corruption par un tribunal à Khartoum.

L’agence officielle de presse du Soudan, Sunna, citant un responsable qui a requis l’anonymat, indique que el-Béchir est accusé de possession de devises étrangères, acquisition de richesse de façon suspecte et illégale et d’avoir ordonné l’instauration de l’état d’urgence.

Le 21 avril, le chef du Conseil militaire, le général Abdel Fattah al-Burhane, avait affirmé que l’équivalent de plus de 113 millions de dollars avaient été saisis en liquide dans la résidence de Omar el-Béchir à Khartoum.