Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, candidat à sa propre succession a été investi le samedi 22 août 2020. Il n’a pas manqué de faire une allusion à la situation sociopolitique que traverse le Mali. Pour lui, c’est clair que le le temps des coups d’État est passé en Côte d’Ivoire.

« En Côte d’Ivoire, le temps des coups d’État est passé ! Le temps d’accéder au pouvoir par accident est passé. A compter de maintenant, ce sont les Ivoiriens qui votent, qui désigneront le prochain président. Et, le prochain président c’est Alassane Ouattara », a lancé M. Ouattara.

« Si casser et brûler était une manifestation de la démocratie, les gilets jaunes seraient au pouvoir en France. Un démocrate prend la Direction des urnes pour voter », a-t-il ajouté devant ses militants et sympathisants dans un stade archicomble.

Alassane Ouattara dit avoir obtenu un million de parrainage et pourra très vite déposer sa candidature pour la présidentielle du 31 octobre 2020.

« Les violences auxquelles l’opposition s’adonne en Côte d’Ivoire est un signe de « peur et de faiblesse. »

« Ce sont des peureux. Allons-y aux urnes et laissons les Ivoiriens décider. Allons-y aux urnes et les Ivoiriens vont nous départager. C’est parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas gagner gagner contre Alassane Ouattara » qu’ils font cela.

Voltic Togo