Le président américain Barack Obama achève sa tournée en Afrique. Il en a profité pour s’adresser à la tribune de l’Union africaine La question épineuse des présidents qui s’éternisent au pouvoir est revenue sur le tapis. 

Dans son intervention, Barack Obama a relevé que les progrès démocratiques en Afrique sont en danger quand des dirigeants refusent de quitter le pouvoir à l’issue de leur mandat. ” Personne ne devrait être président à vie “, a martelé le président américain. “La loi est la loi, et personne n’est au-dessus, pas même les présidents”, a-t-il poursuivi, ajoutant être impatient de retrouver une vie normale à l’issue de sa propre présidence.

Il a appelé l’UA à condamner “les coups d’État et les changements illégitimes de pouvoir” mais aussi faire en sorte que les dirigeants africains “respectent les limitations du nombre de mandats et leurs constitutions”.

Le patron de la Maison Blanche s’est également prononcé sur d’autres sujets tels la corruption, le terrorisme et dit s’engager à amener le monde à changer de regard sur l’Afrique.

Avant l’Ethiopie, siège de l’Union africaine, Barack Obama s’est rendu au Kenya. Il devient ainsi le premier président américain en exercice à s’exprimer à la tribune de l’UA.

Voltic Togo