L'opposant Moïse Katumbi

L’opposant congolais Moïse Katumbi est appelé à comparaitre ce lundi 08 Mai 2016 devant le parquet de Lubumbashi (sud-est). Il est cité dans une prétendue affaire de recrutement de mercenaires étrangers, surtout américains.

Quelques jours avant, le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, était monté au créneau indexant l’ancien gouverneur dans le recrutement de mercenaires. Une accusation que rejette formellement le désormais candidat à la présidentielle. Le grand challenger à Joseph Kabila dit avoir écrit à la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco) pour solliciter sa “protection” car étant, selon lui, en “danger”.

Le grand patron du TP Mazembe a enterré son grand amour avec Kabila, démissionnant de ses fonctions de gouverneur de l’ancienne province du Katanga (sud-est de la RDC) et passé en septembre 2015 dans l’opposition. Il est d’ailleurs soutenu par cette dernière.

Devra-t-on le préciser, le climat politique est très tendu depuis plusieurs mois en RDC.

Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001 et est accusé de passer par des subterfuges pour se maintenir au pouvoir qui arrive à terme, constitutionnellement, en décembre 2016. L’incertitude est toujours de mise sur l’organisation du scrutin. Après ses deux mandats, Joseph Kabila annonce un dialogue national pour garantir dit-il, des élections apaisées mais aussi un recensement général qui fera entre deux et quatre ans.

Voltic Togo