25 personnes impliquées dans le dossier du marché des produits phytosanitaires et du Plan Jaxaay (construction de logements sociaux) ont été entendues mardi 09 Juillet par le doyen des juges. Parmi ces 25 personnes auditionnées, 3 ont été déférées au parquet. Il s’agit du directeur du projet Abdou Aziz Diop, Ibrahima Diallo, Directeur général de la Société nationale des Eaux du Sénégal (Sones) et Serigne Bamba Ly, Directeur de Construction du Plan Jaxaay. L’information a été rendue telle par nos confrères d’Afrik.com

Selon nos confrères du site d’information, le Doyen des juges, Mahawa Sémou Diouf, a pris tout son temps pour entendre les 25 personnes impliquées dans l’affaire des produits phytosanitaires et du Plan Jaxaay où près d’une centaine de milliards de FCFA ont été engloutis pour reloger les populations de la banlieue dakaroise, sinistrées par les inondations provoquées par le retour des pluies diluviennes depuis 2005. “A la suite de cette audition, Abdou Aziz Diop, Coordinateur du projet, Serigne Bamba Ly, Directeur de la Construction et Ibrahima Diallo, Directeur général de la Société nationale des Eaux du Sénégal (Sones) ont été placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges”, nous apprend-t-on.

Ils sont poursuivis pour “détournement de deniers publics, faux et usage de faux en écritures et complicités d’escroquerie”. Selon le rapport des enquêteurs révélé par L’AS, Abdou Aziz Diop, Coordinateur du Plan Jaxaay, est soupçonné d’avoir escroqué 2.586.737.215 FCFA (4 millions d’euros). Dans les détails, la somme de 1.059.639.774 FCFA (1,6 million d’euros) représente le surplus versé aux entrepreneurs, la somme de 354 millions FCFA (540 mille euros) représente le décompte relatif aux travaux portant sur la réalisation du bassin du quartier Wakhinane (Banlieue de Dakar). Cette infrastructure selon les enquêteurs, a été rejetée par l’agent comptable particulier de l’époque, Amadou Ndiaye. Autre ancien Coordinateur du Plan Jaxaay, mêmes déboires. Ibrahima Diallo, est épinglé pour escroquerie portant sur les derniers publics d’un montant de 1.066.969.774 FCFA (1,6 million d’euros). Ici également, l’enveloppe de 1.059.639.774 FCFA (1,6 millions d’euros) représente le sur le surplus versé aux entrepreneurs. Tandis que les salaires et indemnités perçus indûment. Pour avoir été coordinateur du Plant Jaxaay, Serigne Bamba Ly n’est guère mieux loti. Lui que le parquet accuse d’avoir extorqué des caisses de l’Etat, la somme de 1.799.738.843 FCFA (2,7 millions d’euros). Dans ce dossier, deux autres personnes ont été mises sous contrôle judiciaire. Il s’agit d’Aida Diongue et El Hadji Massène Diongue. Des sources proches du parquet révèlent que 71 milliards FCFA (108 millions d’euros) auraient été détournés dans ce projet.
Pour l’heure, les accusés plaident non coupables.
Africardv avec Afrik.com
Voltic Togo