L’ancien président soudanais Omar El-Béchir est finalement transféré en prison. Ce transfèrement intervient quelques jours seulement après avoir été déposé par l’armée.

Le 11 avril 2019, sous la pression de la rue, l’armée a finalement décidé d’intervenir, plaçant le désormais ex homme fort du Soudan en résidence surveillée.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et l’Union européenne avaient exhorté les militaires soudanais à intégrer des civils dans cette transition.