Les manifestants au Soudan et les militaires se sont mis d’accord sur un accord de transition politique pour une durée de 3 ans. L’annonce a été faite par le général Yasser Atta, membre du Conseil militaire qui a pris le pouvoir après l’éviction de l’ex-président Omar El-Béchir le 11 avril 2019.

Confirmation est faite par Madani Abbas Madani, un représentant de l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance du mouvement de protestation.

Il va consister d’abord, pour les six premiers mois de la transition, à en croire le général Atta,de conclure des accords de paix avec les mouvements rebelles dans l’ouest et le sud du Soudan. En ce qui concerne la future assemblée législative, elle sera constituée de 300 membres désignés dont 67% par des représentants des manifestants et le reste par les forces politiques non affiliées à l’ALC.

Les discussions entre le Conseil militaire et l’ALC avaient commencé lundi. Mais des violences avec six morts ont fragilisé les pourparlers.