Le Chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé

Faure Gnassingbé, candidat du parti présidentiel, Union pour la République (UNIR) est confirmé président du Togo par la Cour Constitutionnelle. Après les chiffres redressés, le candidat-président Faure Gnassingbé voit son score réduit de 72% à 70,78%.

L’article 60 de la constitution qui stipule que l’élection du Président de la République a lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux (02) tours. Et l’alinéa 2 de préciser  : “Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés”. et donc, sur cette base, le président de la Cour constitutionnelle, Aboudou Assouma a proclamé vainqueur du scrutin du 22 février, Faure Essozimna Gnassingbé.

Faure Gnassingbé, à se fier aux chiffres de a Cour constitutionnelle, se retrouve avec 1 million 760 mille 309 voix soit 70,78% des suffrages exprimés. Il est suivi de Agbéyiomé Gabriel Messan Kodjo, avec 19, 46% pour 483 mille 926 voix.

Le troisième est l’ancien chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, 4,68%, Tchabouré Gogué avec 2,40%.

Wolou Komi récolte 1,20%, Assiongbon William Georges Kuessan  se contente de 0,80%. Mouhamed Tchassona-Traoré ferme la marche avec 0,68 %.

Les résultats provisoires tels proclamés par la Commission électorale donnaient déjà Faure Gnassingbé vainqueur avec 72,36%.

Les décisions de la Cour constitutionnelle, faut-il le rappeler, ne sont susceptibles d’aucun recours.

Le 2 mars 2020, Agbéyomé Kodjo a nommé son premier ministre au nom de Antoine Koffi Nadjombé, Professeur de Philosophie et Enseignant Titulaire.

Voltic Togo