Les chevaliers Tem dansent pour Agbéyomé Kodjo _ Image: DR

Sokodé, cette ville frondeuse du Togo s’ouvre au candidat de la dynamique Kpodzro, Agbéyomé Messan Kodjo. L’homme qui a promis faire rentrer au bercail, le natif de Kparatao, Tikpi Atchadam, contraint à l’exil, a été accueilli pour son meeting, dimanche 16 février 2020.

Agbéyomé Kodjo a promis le retour de Tikpi Atchadam. Il est allé une fois encore le dire directement aux populations de la préfecture de Tchaoudjo. “Autant que Tikpi Atchadam, nous irons chercher François Boko et Olivier Amah pour travailler avec eux. Le PNP aura une place de choix dans le gouvernement de transition que nous mettrons en place“, a promis M. Kodjo accueilli comme un fils des 13 cantons de la préfecture.

Non seulement il a été habillé comme un Tem, les chevaliers Tem ont aussi exécuté des pas de danse pour lui.

Sokodé un peu comme Bafilo ou encore Mango ont souffert le martyr au dernier trimestre 2017 et fort en 2018. Motif, avoir été l’épicentre des contestations politiques. Elles ont été placées assez longtemps en état de siège.

Pour les populations de Tchaoudjo dont un des leurs s’est exprimé à la tribune, c’est l’une des raisons pour lesquelles dit-il, il faut plébisciter Agbéyomé Kodjo au soir du 22 février 2020.

Le candidat Agbéyomé Kodjo a promis garantir cette victoire si réellement Sokodé vote pour lui. Car, dit-il, des dispositions sont prises pour la vérité des urnes. “Le 22 février signe la fin de la dictature, l’ouverture de notre pays à la vraie réconciliation nationale, au partage de la richesse nationale et  à l’emploi des jeunes“, a martelé le candidat Kodjo, rassuré d’une victoire.

Lundi 17 février, Agbéyomé Kodjo est attendu dans la région des savanes, dans l’extrême nord du pays.

Voltic Togo