La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a accrédité au Togo, 19 organisations de la société civile pour l’observation électorale du 22 février 2020. Parmi ces organisations, le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT). Le Collectif annonce le déploiement de 215 personnes.

Après Lomé, la phase de formation de ces observateurs s’achève à Kara, dans la partie septentrionale du pays.

Parmi eux, des analystes, moniteurs de médias, moniteurs des défenseurs des droits de l’homme avec la Coalition togolaise des défenseurs des droits de l’homme. A ce groupe, s’ajoutent des volontaires de la paix pour assurer une bonne couverture de toute l’étendue du territoire national. 

Le dispositif va permettre de faire l’alerte précoce pour prévenir les violences et de faire le monitoring les violations des droits de l’homme pour une élection apaisée et le respect de l’Etat de droit“, a expliqué, Ghislain Koffi Nyaku, directeur exécutif du CACIT.

Cette mission d’observation couvre la période préélectorale tout comme le jour du scrutin et al période post.

Les Togolais sont invités aux urnes le 22 février 2020. 7 candidats en course dont, Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession pour un quatrième mandat.

Voltic Togo