Gerry Komandega Taama, président du Nouvel engagement togolais (NET) n’est plus candidat aux élections présidentielles de 2020. Il a jeté l’éponge. A se fier à un communiqué parvenu à Africa rendez-vous, c’est une décision prise par le comité national, “organe alternatif du congrès”.

Pour le Net de Gerry Taama qui lorgnait un score de 10 voire 15% aux joutes électorales présidentielles, il est plutôt préférable “de se consacrer aux élections régionales, qui ont le bénéfice de renforcer les bases du NET en termes de conseillers régionaux, de membre des bureaux exécutifs de ces conseils et aussi en sénateurs“.

“Tenter l’aventure présidentielle, dans les conditions actuelles, est très aléatoire du fait de l’impréparation des autres partis de l’opposition et de la modicité de prétentions du NET lors de cette élection”, peut-on lire dans le document.

Le candidat investi du Net n’est donc plus dans la course et aucune consigne de vote n’est donnée.

Selon des activistes, une consigne a été donnée au Net, parti centriste, de ne plus participer aux élections, de peur d’émietter des voix au parti au pouvoir dont le candidat Faure Gnassingbé rempile pour un quatrième mandat successif.

Cet ancien officier de l’armée était dans la course des élections présidentielles de 2015 mais n’a récolté que 21 mille 569 des voix soit 01,03 %. Aux législatives du 20 décembre  2018, le parti a pu obtenir 3 sièges à l’Assemblée nationale.