Edouard Kodjo Gbodjo, PCA de la CNSC / Image: DR

La Concertation nationale de la société civile (CNSC) se prononce officiellement sur l’annulation et le retrait de son accréditation d’observation de la présidentielle du 22 février 2020 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La Concertation dit regretter cette décision et appelle ses membres au calme et à la retenue.

La CNSC-Togo regrette que la CENI ait pris cette décision d’annulation et de retrait de l’accréditation sans discussion préalable“, fait savoir le président du Conseil d’administration de la CNSC Togo, Edouard Kodjo Gbodjo, dans un communiqué en date du 20 février 2020, dont copie est parvenue à Africa rendez-vous.

Mais en tant qu’organisation de promotion de la démocratie et respectueuse des institutions du pays, elle en prend acte malgré les désagréments et le coup porté à son image“, précise le communiqué.

M. Gbodjo explique avoir fait former 600 observateurs pour faire le monitoring de l’élection présidentielle et, contribuer dit-il, à un processus électoral transparent, fiable et apaisé au Togo. Ceci, dans le cadre de son initiative, Mission citoyenne d’accompagnement du processus électoral (MCAPE) , avec l’appui technique et financier de Open society initiave for west Africa (OSIWA) et du National Democratic institute for foreign affairs (NDI).

Devra-t-on le rappeler, le 17 février 2020, la CENI a décidé d’annuler et de retirer l’accréditation à la CNSC pour une tentative d’ « ingérence dans le processus électoral ».

Voltic Togo