Un dépouillement dans un bureau de vote lors de l'élection du 30 Juin 2019 au Togo

La campagne électorale de la présidentielle a démarré le 6 février 2020 au Togo. Elle devra prendre fin le 20 février à minuit. Cette opération n’est pas sans règles. Des règles qui se résument à au moins 4 principales, nécessaires à savoir.

Les textes en vigueur indiquent que la campagne électorale est déclarée ouverte quinze (15) jours francs avant la date du scrutin. Elle s’achève vingt-quatre (24) heures avant le jour du scrutin. “Nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période réglementaire” précise l’article 68.

Même s’il est indiqué que les réunions électorales qui se font pendant la campagne électorale se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national, l’article 70 rappelle qu’à l’étranger, ces réunions se tiennent conformément aux lois des pays de résidence. Pour la présidentielle de 2020, et pour la première fois, les Togolais de l’extérieur seront aux urnes.

Le troisième point important à savoir est à l’article 71 du code électoral. “Les réunions électorales ne peuvent être tenues sur la voie publique. Elles sont interdites entre vingt-deux (22) heures et six (06) heures. La déclaration doit en être faite au préfet ou au maire au moins vingt-quatre (24) heures à l’avance, en leur cabinet, par écrit et au cours des heures légales d’ouverture des services administratifs”.

Et, les media ont un fort rôle à jouer car, l’article 72 martèle que les pratiques publicitaires à caractère commercial par voie de presse, de radiodiffusion et de télévision, les dons et libéralités en argent ou en nature à des fins de propagande pour influencer ou tenter d’influencer le vote sont interdite. “L’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale de droit public, d’une institution ou d’un organisme public aux mêmes fins”, précise l’alinéa 2.

Au Togo, c’est 3 millions 500 mille électeurs qui devront départager les 7 candidats en course dont Faure Gnassingbé, pour un 4ème mandat.

Voltic Togo