Tikpi Atchadam, président du PNP

Tikpi Salifou Atchadam, le leader du Parti national panafricain (PNP) ressort de son silence à travers un enregistrement audio d’environ 20 minutes qui fait le tour des réseaux sociaux. L’homme par qui le pouvoir central a été sérieusement bousculé en 2017 appelle les Togolais à se tenir prêts car dit-il 1% de la population aura à imposer Faure Gnassingbé comme président en 2020.

“Après une Assemblée nationale imposée aux peuples par à peine 25% de la population, 12% de la même population vient de décider de qui va gouverner le peuple à la base. Nul doute, 1% de la population nous imposera un président en 2020.

Aussi, cet ancien collaborateur du système d’Eyadema Gnassingbé, ancien président Togolais, dit rappeler les propos de l’ancien homme fort du Togo qui en campagne soutenait devant les populations: “Vous votez, vous ne votez pas, Eyadéma gagne“.

Pour l’homme de Kparatao, point besoin de se laisser diviser entre ceux qui sont allés aux élections locales et ceux qui le ne sont pas. “Une fois passé, c’est oublié. Allons-y comme un peuple concis, regardons haut et devant, le regard fixé sur le pays vers lequel nous allons. désormais, nous avons un grand parti politique auquel nous appartenons tous. Ce parti est TOGO“, a-t-il martelé.

“Le moment est venu de faire comprendre définitivement à la minorité que le Togo appartient à nous tous. Même s’il faut rendre le pays ingouvernable, le peuple doit se tenir prêt pour les mots d’ordre à venir”, croit-il lancer aux togolais.