Messan Agbéyomé Kodjo, président du MPDD

Messan Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) demande aux acteurs politiques togolais de jouer ‘‘franc jeu’’. Pour lui, il est inadmissible que ceux qui sont censés tenir les bureaux de vote soient formés pendant ‘‘seulement’’ trois heures.

Pour cet ancien premier ministre, pour espérer avoir de bons résultats et s’assurer d’une bonne prestation des membres de bureaux de vote, leur formation doit durer au moins 3 jours.

« Que les opérateurs de recensement et de vote soit formés pendant au moins 3 jours au lieu de 3 heures pour éviter de répéter les mêmes erreurs déjà expérimentées (…) il ne faut pas précipiter les choses », a déclaré M. Kodjo lors d’une émission sur une radio privé de la capitale ce 11 novembre 2019.

Selon lui, l’ensemble des acteurs politiques doivent se retrouver au cours d’un dialogue d’un ou de 2 jours pour discuter des dysfonctionnements déjà survenus.

« Au cours des deux élections (ndlr locale et législative) qui ont été déjà faites, il y a eu des dysfonctionnements graves sur le terrain. Les acteurs doivent s’assoir pour dire ce qu’il faut corriger pour que cela ne se répète plus », précise l’ancien collaborateur de Gnassingbé Eyadéma.

Les acteurs politiques dit-il, ne doivent pas considérer qu’ils ont tous les leviers pour dominer les autres et faire du n’importe quoi.

Messan Agbéyomé Kodjo a appelé l’armée, les forces de sécurité, les préfets, les maires doivent faire preuve de neutralité sur le terrain.