Messan Agbéyomé Kodjo, président du MPDD

La machine est en marche pour l’organisation courant 2019, si non début deuxième semestre de l’année des élections locales. Le mouvement patriotique pour le développement et la démocratie (MPDD, ex-Obuts) de Messan Agbéyomé Kodjo réclame une révision du fichier électoral.

A en croire l’ancien premier ministre, il y a autant de fichiers électoraux que de communes et que conséquemment, tout électeur résidant dans le ressort territorial d’une commune donnée, doit être préalablement inscrit sur la liste électorale de cette commune. “Ceci implique l’application des dispositions de la loi et des bonnes pratiques électorales universellement reconnues et qui recommandent l’ouverture d’une révision du fichier électoral avant toute élection. Nous devons fermement nous y atteler avant toute fixation de la date du scrutin“, écrit le président du MPDD.

Pour cette formation politique, il est impérieux pour les partis politiques togolais qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition, de se départir de tout calcul de chapelle politique,qui selon elle, pourra permettre de “faire des prochaines élections locales, une occasion de libre expression des citoyens et du respect du choix des populations à la base“.

Voltic Togo