Depuis quelques semaines, la presse privée togolaise lève le voile sur une guéguerre qui est en gestation au Comité d’action pour le renouveau (CAR), opposition. Les motifs “réels” de cette guerre de tranchée se précise peu à peu.

A se fier à une tête couronnée, conseiller du parti, intervenant sur une radio locale, la tentative du président national, Dodji Apévon (Photo) de briguer un troisième mandat en violation des textes du parti en est l’une des causes.

Approchés par la rédaction d’Africa rendez-vous, certains ténors du parti soutiennent aussi que c’est du fait que le président d’honneur Yawovi Madji Agboyibor, veut revenir aux affaires, malgré son âge avancé. L’homme, 73 ans, a dirigé le parti depuis 1991 jusqu’au congrès ordinaire d’octobre 2008 où il a été fait président d’honneur et passé le témoin à Dodji Apévon. Bien avant les années 1990, le natif de Yoto était le fer de lance du Front des associations pour le renouveau (FAR).

Selon les mêmes sources, aucun article dans les textes du parti n’empêche le “bélier noir” de revenir mais s’oppose clairement à un troisième mandat.

Comme successeur à Apévon, le nom de Jean Kissi, qui défendait “l’alternance 3G”, revient sur des lèvres.

Voltic Togo