Faure Gnassingbé, chef de l'Etat Togolais

Faure Gnassingbé est un Chef d’État démagogue. C’est ce qu’a fait croire ce 2 Mai 2019 à Lomé, Antoine Folly, délégué national de la branche togolaise de l’Union pour la démocratie sociale (UDS-Togo), lisant une déclaration du reste des partis politiques de la C14.

Commentant le discours état de la nation du Chef de l’Etat togolais, Antoine Folly a laissé entendre que le message n’est que du « vieux réchauffé ». « Faure Gnassingbé avait déjà tenu en 2006 devant une assemblé nationale également monocolore, des illusions et promesses du genre », a-t-il laissé entendre qualifiant le message de « catalogue de belles intentions et de promesses démagogiques ».

Pour lui, ce n’est qu’un tableau paradisiaque peint par le chef de l’Etat mais qui se trouve sur tous les points en total déphasage de la situation que vivent les Togolais.

Aussi, précise-t-il que Faure Gnassingbé en voulant assainir les finances publiques et démenti par les faits, rappelant que lors de pendant ses 3 mandats, 26 milliards Francs CFA avaient disparu dans le projet de construction de la route  Lomé-Anfoin, 600 millions détournés sur le financement de la CAN 2017, 10 milliards volatilisés du projet santé BIDC et 6 milliards disparus de la Caisse de sécurité sous l’ancien directeur général.

« Il est de notre devoir en tant que regroupement de partis politiques aspirant à gouverner ce pays, de montrer aux Togolais que l’échec incarné par le régime UNIR n’est pas une fatalité à laquelle le Togo est définitivement condamné et qu’une autre politique génératrice de prospérité économique et sociale de justice et d’équité notamment  en matière de répartition des richesses nationales, des droits de l’homme et libertés publiques est possible sur la terre de nos aïeux », a dit Antoine Folly .