Faure Gnassingbé, président du Togo

Faure Gnassingbé, chef de l’Etat togolais s’est exprimé pour la deuxième fois, à l’Assemblée nationale, ce vendredi 26 Avril 2019, depuis son accession au pouvoir en 2005. Il annonce opter pour le dialogue.

En cette occasion solennelle, je réaffirme notre détermination à travailler sans relâche en ce sens, en faisant du dialogue permanent notre meilleur allié“, a déclaré Faure Gnassingbé devant des parlementaires acquis à sa cause.

Les divergences et les différences d’appréciation que nous pouvons avoir sur la conduite des affaires de la nation participent d’une enrichissante diversité à laquelle j’accorde du prix” a-t-il ajouté adoubant Gilchrist Olympio, nouveau chef de file de l’opposition, fils du père de l’indépendance.

Selon lui, les acteurs politiques peuvent et doivent transcender l’approche antagoniste pour se retrouver dans la complémentarité au service de la patrie. “En ces circonstances pleines de symboles, je veux voir là les meilleurs présages de notre capacité commune à nous retrouver autour de l’essentiel lorsqu’il est question de cette terre chère à nos cœurs, le Togo“, a-t-il souhaité.

Outre le dialogue, le chef de l’Etat a annoncé des mesures pour dit-il, améliorer les conditions de vie des citoyens. Entre autres, des consultations et études nécessaires pour la reprise de l’allocation de départ à la retraite.

Ce discours, intervient à la veille de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Togo et vient remplacer le traditionnel discours. Son premier discours, état de la nation, devant les parlementaires remonte à 2006.

Voltic Togo