Gerry Komandega Taama, président national du NET

Gerry Komandéga Taama ira bel et bien aux élections législatives annoncées pour le 20 Décembre 2018, même sans réformes. Le président national du Nouvel engagement togolais (NET), parti minoritaire de l’opposition, l’a fait savoir ce 3 Septembre 2018 sur les ondes d’une radio locale.

« Nous sommes dans un train et nous n’allons pas descendre, cap sur les élections », a déclaré Gerry Taama, interrogé sur l’idée d’un retrait de son parti du processus en l’absence de réformes avant les élections législatives. Selon l’ancien Saint-cyrien, son parti n’est pas non plus prêt à se rétracter pour donner une chance à la recomposition d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI) beaucoup plus inclusive.

A se fier à ses propos, la CENI où siège un membre de son parti, travaille conformément aux recommandations des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

« Notre commissaire qui est à la CENI est astreint, selon le règlement intérieur de la Commission, à travailler dans son intérêt (CENI, ndlr) », a-t-il aussi souligné, interpelé sur une possibilité d’entente de travail avec les 3 autres représentants de la CENI.

Gerry Taama a fait cette déclaration au lendemain d’une tournée de sensibilisation dans la préfecture des Lacs.

Gerry Taama avait déclaré en Juillet 2018 qu’ils iront aux élections que « si le cadre électoral est assaini et les reformes constitutionnelles faites ».

Le NET, rappelons-le, parti minoritaire de l’opposition, a porté son mentor Gerry Taama, à la présidentielle de 2015 et a pu récolter 21,569 voix soit 1,3% dans un pays de 7 millions d’habitants (3 509 258 de votants).