Ekué Gamessou Kpodar, candidat déclaré à la présidentielle de 2020

“Gamessou” au sud du Togo veut littéralement dire “il est est l’heure”. “Gamessou” c’est encore le nom de Kpodar Ekué qui se déclare candidat aux élections présidentielles de 2020 au Togo et entend sonner la cloche de fin à Faure Gnassingbé qui boucle son troisième mandat de 5 ans en 2020.

A l’approche des échéances électorales de 2020, Kpodar Ekué Gamessou fait son apparition sur la scène politique togolaise. Face à la presse ce 10 septembre 2019, il a annoncé sa candidature pour les élections présidentielles de 2020.

« Nous voulons, moi et les nombreux compatriotes qui partagent le même rêve, être porteurs d’espoir et d’espérance et conduire le Togo vers de nouveaux rivages, bâtir une nation prospère, solidaire et équitable pour nous même et pour les générations à venir » a laissé entendre Kpodar Ekué Gamessou, président du mouvement ”Gamessou”.

Cet ancien fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI) veut ainsi, récréer la confiance entre les concitoyens, restaurer la crédibilité de l’Etat et redonner au peuple sa  liberté et sa dignité.

«Nous croyons que nous sommes une alternative crédible  et que nous correspondons aux attentes légitimes de notre peuple et que nous pouvons offrir l’alternance au Togo pour une autre façon de gouverner», a-t-il martelé avec conviction.

Selon lui, le Togo a été longtemps victime de violence, de mauvaise gouvernance, de crises politiques récurrentes, de prédation, de corruption et d’instrumentalisation de la justice.

Pour Ekue Kpodar Gamessou, le Togo souffre d’un déficit démocratique qui est le résultat d’un verrouillage politique.

Il rappelle que le Togo est le seul pays de la sous-région ouest africaine qui n’a toujours pas encore connu de véritable alternance politique.

Kpodar Ekué Gamessou, économiste spécialisé en macroéconomie, finance et économie du développement, est un ancien coordonnateur de la Coalition de la diaspora togolaise pour l’alternance et la démocratie (CODITOGO).