Fovi Katakou, activiste de Nubueke / Crédits: DR

L’activiste togolais Fovi Katakou est arrêté à son domicile le samedi 11 décembre 2021. Des recoupements faits par Africa rendez-vous auprès du Front citoyen Togo debout (FCTD) dont il est membre, il en ressort que Fovi est gardé au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC)

Le motif ou encore les chefs d’accusation retenus contre lui ne sont toujours pas connus. Le père du prévenu confirme la présence de Fovi Katakou au SCRIC et rapporte que toute visite lui est interdite jusqu’à dimanche 12 décembre 2021.

Fovi Katakou connu pour ses prises de positions et écrits sur les réseaux sociaux, a partagé un peu après 8h GMT, un texte titré : « Au Togo, il reste que Gnassingbé Faure nous distribue à nous tous le faire-part pour acter nos décès ». Il y interpelle étudiants, corps habillés, chrétiens, musulmans et les artistes de la chanson.

Les tractations seraient en cours pour une assistance juridique de l’activiste alors que des avocats sont à Kouvé, dans la préfecture de Yoto pour l’enterrement de l’avocat, ancien premier ministre Yawovi Agboyibo, décédé depuis le 30 mai 2020 à Paris.

Ce n’est pas la première fois que Fovi Katakou, aussi membre du mouvement Nubueke, est interpellé. A plusieurs reprises et ce depuis 2019, il a toujours eu maille avec la police et avait même été accusé de publication de “textes relevant du terrorisme”.

Voltic Togo