Fabre et Ibn Chambas (archives)

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre réclame l’authentification du bulletin de vote, à moins de trois(3) du scrutin présidentiel. La requête a été transmise à la délégation de l’ONU/CEDEAO à Lomé, ce 12 novembre 2019.

Dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction d’Africa rendez-vous, le parti orange dit avoir soumis un “mémorandum pour l’amélioration du cadre électoral au Togo”, avant l’élection présidentielle de 2020. Ce mémorandum a été remis au représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’ouest et le sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Outre l’authentification du bulletin de vote, Jean-Pierre Fabre dit réclamer aussi le recensement électoral pour un fichier transparent ; la participation équitable de l’opposition représentative à la CENI et ses démembrements ;  la recomposition de la Cour Constitutionnelle et la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote.

Aussi, l’ANC dit avoir fait mention de l’observation internationale des élections, dont la mission n’est pas de se transformer en une Cour Constitutionnelle internationale qui valide les résultats avant leur proclamation; la loi sur le vote de la diaspora qui ne permet pas à l’ensemble des togolais de l’étranger  de prendre effectivement part au scrutin présidentiel de 2020 et a loi sur les manifestations publiques qui a été dénoncée par les populations togolaises et par l’ONU.

La mission conjointe ONU/CEDEAO est à Lomé pour dit-on, accompagner le processus électoral en cours au Togo, pour que l’organisation de l’élection présidentielle de 2020, d’importance capitale pour le Togo, soit consensuelle .

Ces élections présidentielles, désormais à deux tours, devront se tenir selon la Cour Constitutionnelle, entre le 19 février et le 5 mars 2020.