Jean-Pierre Fabre, président national de l'ANC

Des militants, mieux, élus de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui ont plébiscité le candidat de la mouvance présidentielle ou poste de Maire dans la commune Golfe 3 seront sanctionnés. L’information a été donnée sur une radio locale, lundi 16 septembre 2019.

Après l’élection des conseillers municipaux, le tour aux élus d’élire en leur sein le maire et les premiers adjoints tout comme les membres des différentes commissions. la polémique qui a  enflammé la toile est l’élection du Maire de la commune Golfe3 d’un candidat de la mouvance présidentielle par des élus de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre.

Un communiqué lu sur les antennes de la radio fait croire que le parti envisage des sanctions dites disciplinaires contre certains membres du parti, pour n’avoir pas respecté les consignes de vote lors de l’élection des maires dans les communes de Golfe 3 et Amou 2.

Le parti de Jean-Pierre Fabre dit avoir mis en place,  une commission spéciale ad hoc pour “vérifier les faits, identifier les personnes concernées et proposer, le cas échéant, des sanctions disciplinaires subséquentes”.

Pour le bureau du parti Orange, ces élus ont manqué à leurs obligations de respect des consignes et directives régulièrement débattues et décidées par les instances dirigeantes.

“Si l’ANC considère UNIR comme l’oppresseur, quel que soit la situation, rien n’explique que l’opprimé vote l’oppresseur”, a fait remarquer un des auditeurs.