Jean-Pierre Fabre, président national de l'ANC

Elle était très attendue la sortie médiatique de Jean-Pierre Fabre après presque trois mois de mutisme.  Mais c’est la déception qui était au rendez-vous.

C’était le même refrain qui a été servi aux journalistes ce mardi 11 août 2015, au cours de la conférence de presse du CAP 2015. Le combat pour l’alternance en 2015 dans un mémorandum titré « élection présidentielle 2015 : bourrage d’urne dans plusieurs Céli ( Commission électorale locale indépendante Ndlr) », dénonce ce qu’il appelle coup de force électoral.

Il y a des cas de bourrage d’urne dans beaucoup de Céli surtout dans la partie septentrionale du pays “, a indiqué Kodjo Délava, le secrétaire général de l’ANC. Il n’a pas manqué de donner le nom de certaines personnalités du parti UNIR comme instigateurs de la fraude électorale.

Cap 2015 se désole que les preuves qu’il vient d’apporter sur des irrégularités qui ont émaillé le scrutin n’auront aucune incidence sur l’issue de l’élection. ” Si nous étions dans un pays normal, avec ce mémorandum, le scrutin serait invalidé ou mieux encore, le candidat de Cap 2015 (Jean-Pierre Fabre Ndlr)  serait proclamé vainqueur ” a dit Patrick Lawson, directeur de campagne de Cap 2015.

Jean-Pierre Fabre pour sa part a appelé les Togolais à se mobiliser pour prendre leur destin en main. ”  Si nous allons faire la révolution nous n’allons pas le dire ici “, a conclu le candidat « malheureux » sans d’autres précisions.

Voltic Togo