Les 27 députés de l’opposition étaient présents à la manifestation de rue du collectif sauvons le Togo et de la coalition arc-en-ciel organisée ce vendredi 27 juin à Lomé. La marche voulait dénoncer ce que les deux organisateurs désignent par coup de force des députés du parti UNIR (parti au pouvoir) qui refuseraient les réformes proposées par le gouvernement.

Pour l’opposition, le choix est clair, il faut un retour à la constitution de 1992 qui limite le mandat présidentiel à deux et prévoit un scrutin à deux tours. “50 ans c’est trop, 10 ans ça suffit, l’alternance c’est maintenant” a déclaré Dodji Apévon député de la coalition arc-en-ciel.

Les députés de la majorité contestent la limitation de mandat et les conditions d’éligibilité du président de la république, telles que proposées dans le projet de loi transmis par le gouvernement a expliqué Apévon  « c’est le problème auquel nous sommes confrontés au parlement » a-t-il dit.

L’autre sujet abordé au cours du meeting qui a sanctionné la marche, est l’affaire dans laquelle le député de la coalition arc-en-ciel Sambiri Targone est mis sous contrôle judiciaire.

La député Isabelle Améganvi de l’alliance nationale pour le changement (ANC), a lancé un appel à la population de se joindre aux députés de l’opposition pour un sit-in devant l’assemblée nationale le mercredi 02 juillet 2014 pour exiger la libération totale du député Targone.

Voltic Togo