S’il faut soutenir un candidat à la présidentielle, c’est tout sauf UNIR ou encore Faure Gnassingbé. Dodji Paul Apevon, président des Forces démocratiques pour la République (FDR) l’a fait savoir dans une note d’information parvenue à la rédaction d’Africa rendez-vous.

Pour M. Apevon, la vision de la C14 qui est celle des FDR n’est pas de participer à l’élection présidentielle dans la division avec son candidat contre les autres candidats de l’opposition mais avec un candidat de toute l’opposition. Et, à défaut d’obtenir “réellement” un candidat unique de l’opposition, Me Apevon dit appeler les Togolais à voter pour le candidat de leur choix mais, tout sauf Unir.

Le parti a pris la décision de ne pas s’afficher aux côtés de l’un des candidats en lice pour ne pas consacrer ce qu’il a toujours combattu, la division de l’opposition face au bloc monolithique du pouvoir. Mais cette décision ne signifie nullement un mot d’ordre de boycott.C’est pourquoi, il laisse la liberté à chaque militant et militante de faire, en son âme et conscience, son devoir citoyen en faveur du candidat de l’opposition de son choix“, peut-on lire dans la note.

Les FDR rappellent avoir, avec la C14, fait observer très tôt à Mgr Kpodzro qu’au moment de la réflexion pour le candidat unique, il faudra au même moment engager des actions pour obtenir les meilleures conditions d’organisation du scrutin présidentiel.

Pour Me Apevon, cette décision vient rapporter l’ancienne prise le 7 janvier 2020, qui a appelé au boycott et qui, dit-il n’était envoyée que sur la plateforme interne du parti pour éclairer les militants du parti.

Les Togolais sont invités à départager dans les urnes le 22 février 2020, Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession pour la quatre fois successivement et l’opposition qui y va en rangs dispersé.