Pascal Akoussoulélou Bodjona, ancien bras droit de Faure Gnassingbé refait surface dans la politique au Togo. L’homme qui s’est fait effacer par une sulfureuse affaire dite d’escroquerie internationale ne veut pas rater les élections locales du 30 Juin 2019. Il a déposé la candidature de sa liste.

Lundi 27 mai 2019, date délai de clôture des dossiers des candidatures aux locales,  l’homme, ancien porte-parole,  de Faure Gnassingbé a fait lui-même le déplacement de la Commission électorale locale indépendante (CELI) d’Agoè1.  A se fier au journaliste Anani Sossou, c’est sous la bannière du parti Ensemble pour le Togo (E-Togo) que la candidature a été déposée.

Si la candidature de sa liste est validée, Pascal Bodjona devra battre campagne dès le 14 juin 2019 un peu comme les autres en course.

Pour les élections locales du 30 juin, le pays a été découpé en 116 communes et 1527 conseillers municipaux vont être élus.