L’opération de révision de listes électorales, pour le compte des locales du 30 Juin,  a bien démarré ce jeudi 16 Mai sur toute l’étendue du territoire nationale. Mais, pas sans couac. Dans plusieurs centres de vote, des couacs multiples et variés ont été notés.

Par endroits ce sont les kits qui ne sont pas opérationnels. Si les opérateurs de saisie formés pour la cause ont répondu à l’appel, mieux outillés, nombreux sont ceux qui ont passé leur temps à se reposer ou dormir. Et pour cause, les kits sont défaillants. Certains ont accepté se confier à Africa rendez-vous mais exigeant l’anonymat.

C’est le cas de l’école primaire catholique (EPC) de Bè-lagune, au cœur de la capitale où, des deux kits envoyés pour le recensement ne sont pas opérationnels. « Les gens viennent mais les kits ne fonctionnent pas, ils attendent et des fois fatigués je pense, ils rentrent», nous confie une des présidentes de ce centre qui a exigé l’anonymat.veut aussi garder l’anonymat.

De même, au lycée de Bè-kpota, au total 3 kits ont été déployés pour le recensement mais 1 ne fonctionne pas. Selon un des responsables, ils sont toujours en attente de l’arrivée du technicien qui de son côté se plaint de manque de moyens de déplacement.

Kohan Kidékiyime Binafame, Secrétaire national chargé à l’administration des Forces démocratiques pour la République (FDR_opposition) dit avoir noté des couacs au quartier Bè Klikamé.

Selon ses explications, les OPS de ce centre ont refusé d’inscrire une personne, la cinquantaine, pour des raisons non fondées. « Malgré mes explications, les OPS n’ont pas obtempéré. Ils disent attendre le chef de quartier pour témoigner », affirme-il en courroux alors que précise-t-il, des Centres de recensement et de vote (CRV) ont été supprimés, contraignant d’autres Togolais à faire de longues distances, aller dans d’autres quartiers pour se faire enrôler.

Cette révision électorale s’achève le 18 Mai 2019 et devra permettre de constituer un fichier électoral avec lequel aller aux élections locales dont les dernières remontent à 1987.