Awa Nana-Daboya, présidente du HCRRUN

Réconcilier les Togolais avec eux-mêmes, le mot a une fois encore été lâché au cours d’un atelier d’échanges à Lomé entre les responsables du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) et les professionnels de médias. La présidente a expliqué que le programme de réparation ou de réconciliation va suivre son cours mais n’écarte pas la piste de démission non plus.

« Je le dis, si nous nous rendons compte que celui qui nous a mandaté n’a pas la bonne volonté de nous donner les moyens de ce que nous faisons, vous comprenez, je suis la femme de démission », a martelé Awa Nana-Daboya, présidente du HCRRUN devant des professionnels de médias à Lomé. « Faure Gnassingbé a reçu de nous 4 rapports semestriels sur sa table et recevra à la fin de notre mission, 6 rapports semestriels et un annuel », a-t-elle poursuivi.

Selon les informations portées à l’intention des professionnels de média, des différentes couches socio-politiques consultées, il est demandé du Chef de l’Etat et des auteurs de violence au Togo, le “pardon”. « Nous espérons que Faure Gnassingbé demande pardon au nom du peuple togolais, de même que les présidents des différents partis politiques puisque leurs milices ont été aussi des auteurs de violence », a lancé la présidente.

Depuis le 03 Avril 2012, la CVJR a remis son rapport au Chef de l’État mais depuis lors, le processus de réparation dort.

A en croire les premiers responsables du HCRRUN, le budget de réparation des Togolais est estimé à 35 Milliards de francs CFA. Mais, est-il pris en compte dans la loi de finance exercice 2017 ? « Le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya dit qu’il a été instruit par le Chef de l’État de + « trouver  quelque chose » + pour démarrer la réparation », a dit Awa Nana-Daboya.

Le HCRRUN a été mis en place pour mettre en œuvre des recommandations et du Programme de réparation élaborés par le Commission Vérité, justice et réconciliation (CVJR). Composé que de trois (3) membres, il a un mandat de 3 ans renouvelables une fois pour une durée identique ou différente. Le premier mandat prend fin en Avril 2017.

Voltic Togo