Les résultats définitifs de l’élection du 25 avril dernier suscitent des réactions toujours tranchées pendant que le vainqueur proclamé  par la cour constitutionnelle se veut inclusif. Si l’audience du 03 mai 2015, de la cour constitutionnelle qui sacre Faure Gnassingbé constitue un non événement pour CAP 2015, la déclaration de la victoire de Jean-Pierre Fabre sur la base de 26 CELI, est une comédie qui ridiculise au vu de Gilbert Bawara.

Le ministre de l’administration, demande à Jean-Pierre Fabre de fournir les preuves de sa victoire, avant de l’appeler à s’élever au rang de sa personnalité. ” Je voudrais l’encourager à s’élever au niveau de l’homme politique qu’il devrait être ” a dit le Ministre Bawara en direction de Fabre.

S’éloignant des polémiques, le 1er vice président de Unir, Georges Aïdam, donne les couleurs du nouveau mandat. ” Ce mandat sera caractérisé par la poursuite des efforts sur le plan économique et sur le plan social ” a dit Mr Aïdam avant de revenir sur la volonté de « l’ancien nouveau président », ” d’améliorer le quotidien des togolais, à faire aboutir le processus des réformes et œuvrer à la réconciliation et à l’union des fils de ce pays “.

Le vice président de l’Union pour la république, a laissé entendre que son parti est prêt à travailler avec les membres de CAP 2015. ” Ils sont des togolais, et tout togolais qui veut travailler pour ce pays est toujours le bienvenu ” a déclaré en substance Georges Aïdam.

Voltic Togo