Vers la déclaration des biens au sommet de l’Etat au Togo? La question vaut son pesant d’or. Le Conseil des ministres, en sa session du 28 octobre 2020, a désigné le médiateur de la République comme la personne indiquée à recevoir les déclarations de biens.

A se fier au communiqué du Conseil, le médiateur de la République a entre autres compétences, de “recevoir la déclaration des biens et avoirs de hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics“. Ceci, conformément au nouvel article 145 de la Constitution et à la loi organique fixant les conditions de la déclaration des biens et avoirs des hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics, selon les termes du communiqué rendu public.

Cette loi organique date du 24 janvier 2020 après son adoption en Conseil des ministres le 27 novembre 2019 et adoption à l’Assemblée nationale le 29 décembre 2019.

Pour l’exécutif togolais, c’est une étape supplémentaire franchie dans la mise en œuvre de la procédure de déclaration des biens et avoirs.

Pour les Togolais, le processus traine surtout que des hauts cadres sont cités dans de rocambolesques affaires de détournements de fonds publics.

Voltic Togo