Le président français Emmanuel Macron, le 24 octobre 2017, à l'Élysée, Paris. PHOTO / PHILIPPE WOJAZER / REUTERS

Les Togolais, apparemment, ne cesseront jamais assez d’interpeller Emmanuel Macron, le président de la République de France. Après Washington DC et Canada aux Etats-Unis, l’Allemagne et dans d’autres fora, c’est finalement une lettre ouverte, le canal choisit par un jeune togolais, blogueur, activiste pour interpeler le N°1 Français sur la crise politique togolaise.

Monsieur le président, ce que la France condamne sur son sol, en l’occurrence en matière de violation des droits de l’homme, elle ne doit sous aucun prétexte le tolérer au Togo, et ce pour deux raisons fondamentales : d’abord à cause de l’universalisme des droits de l’homme, et ensuite parce que la France joue un rôle prépondérant dans la formation de l’armée togolaise, auteure de graves violations des droits de l’homme“, c’est par ces termes que le jeune Davy Yirkamba Marcel Akonaro a préféré commencer sa lettre ouverte, après une brève présentation de lui-même.

Marcel Akonaro, blogueur Togolais

Pour ce jeune de 28 ans, la France gagnerait à se prononcer clairement sur le sujet, appuyant ses propos par la pensée de Jean Paul Sartre « l’abstention est par elle-même une prise de position ».

Cette lettre, le jeune blogueur Togolais entend faire ampliation à des Représentations internationales accréditées au Togo.

L’initiative intervient dans un contexte où le Togo accueille les 30 et 31 Juillet 2018, le sommet de la CEEAC et de la CEDEAO. Celui de la sous-région ouest-africaine devra permettre non seulement d’élire un nouveau président pour la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté mais aussi de proposer une feuille de route claire pour la sortie de crise.

D’autres Togolais un peu comme Marcel, ont aussi lancé une pétition dite citoyenne, cette fois-ci, à l’endroit de la CEDEAO.

Marcel Akonaro qui n’est pas à son premier coup d’interpeller des personnages publiques, a déjà au temps fort de la crise sociopolitique togolaise, appelé Faure Gnassingbé, le Chef de l’Etat togolais, à ne pas tuer leur rêve, à défaut de les faire rêver.

Voltic Togo