Le chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, Mark Lowcock a alloué 10 millions de dollars à la République démocratique du Congo. Il s’agit de fonds d’urgence de l’ONU pour répondre aux besoins des personnes touchées par le virus ‘’Ebola’’ depuis le 9 août 2019.

Ces fonds, à en croire, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence dont les propos sont rapportés par ONU Info, vont permettre de détecter davantage de cas plus rapidement, à réduire le risque de propagation, et va  soutenir les personnes qui ont perdu un de leurs proches.

Cela va également servir à renforcer les mesures de prévention et de contrôle d’infection,  fournir un soutien psychosocial et nutritionnel aux personnes touchées et à renforcer l’engagement avec les communautés.

« En dépit de l’intensification de l’action menée par le gouvernement et des efforts héroïques des agents de santé sur le terrain, des membres de la communauté et des autres partenaires, la maladie n’est pas sous contrôle. Le risque de propagation y compris les pays voisins est très élevé », a indiqué M. Lowcock.

Depuis plus d’un an, l’épidémie d’Ebola se propage dans les provinces de l’Ituri et du  Nord-Kivu, situé à l’Est de la République démocratique du Congo. Les 2787 cas enregistrés ont entraîné 1868 décès à la date du 7 août 2019.