Au Cameroun, des jeunes touchés ou susceptibles d’être touchés par des actions de Boko haram vont bénéficier d’un accompagnement. Ils sont au total, 30 mille, à bénéficier de cette enveloppe financière de 1,5 milliards de Francs CFA.

Le projet du gouvernement Camerounais, financé par l’Union européenne prévoit d’encadrer 30 000 jeunes filles et garçons âgés entre 12 et 25 ans. Ils sont issus, à en croire la presse locale, des communes les plus affectées par la crise sécuritaire qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord depuis 2014.

Le projet «Jeunesse et stabilisation pour la paix et la sécurité» comme son nom le stipule est pour renforcer la résilience des populations face à la violence qui touche cette partie du pays, notamment dans les départements du Logone et Chari, Mayo-Tsanaga et Mayo- Sava.

En clair, il va permettre d’assurer Il a pour objectif de promouvoir la culture de la tolérance et du «vivre ensemble», de faciliter la réinsertion socioéconomique des jeunes, notamment à travers des formations professionnelles, améliorer la performance des élèves dans des écoles coraniques, financer des petites activités génératrices de revenus et leur permettre aussi, de mener des études pour mieux comprendre les conséquences de ce conflit sur cette partie du pays.