La Banque mondiale veut aider le Ghana à se mettre à l’abri des inondations. Elle a accordé à cet effet, au pays, 200 millions de dollars USD, soit plus de 117 milliards de francs CFA.

Ce financement est dans le cadre du projet de développement résilient et intégré du Grand Accra (GARID).

Cela va permettre d’améliorer la gestion des risques d’inondation, des déchets solides, de l’accès aux infrastructures et services essentiels dans des communautés cibles. Il devra permettre aussi de réduire des inondations graves qu’a connues le Ghana récemment à la suite de pluies torrentielles.

Rappelons que plus de 2,5 millions de personnes sur le bassin du fleuve Odaw vont bénéficier également de  la première période du projet.