Hubert Bakaî, directeur affaires maritimes

Les rideaux sont tombés sur les journées portes ouvertes sur les métiers de la mer à Lomé. Un bilan satisfaisant selon les organisateurs avec pas moins de 700 étudiants édifiés des thématiques bien précises et porteuses toutes axées sur les métiers de la mer.

La mer couvre 70 % de la surface du globe et constitue un secteur essentiel de l’économie mondiale. Regorgeant des ressources indispensables à la planète et à la vie des hommes, il était quasi indispensable de faire encore mieux intéresser les étudiants. Et c’est ce qui a été fait à l’endroit de 700 étudiants à l’Université de Lomé.

Loin d’être un cours magistral avec les 23 experts qui ont eu à les entretenir, les étudiants se sont frottés à la pratique avec une visite de terrain, au port autonome de Lomé. Selon les explications du directeur des affaires maritimes Matchonnawè Hubert Bakaî, les étudiants ont visité les installations portuaires où ils sont informés des mesures et dispositions prises en matière de sécurité et de sûreté portuaire.

‘’Ils ont aussi parcouru la côte et ont observé l’état de dégradation, de pollution de l’environnement côtier. Ceci pour leur permettre de réfléchir sur des projets en faveur de la préservation et de la protection de la côte et la promotion du tourisme balnéaire’’, a indiqué M. Bakaï.

Les JPO du 16 au 18 avril 2019, c’était aussi des stands qui ont reçu la visite de 12mille 165 personnes dont 95% étaient des étudiants.

Un satisfécit pour le directeur Bakaî qui l’explique par la mobilisation des acteurs de la plateforme maritime et portuaire, des partenaires techniques et financiers, des experts, des autorités universitaires et des étudiants.

 ‘’Les travaux ont véritablement ouvert les portes sur les métiers au monde universitaire’’, s’est aussi réjoui Komlan Batawila, premier vice-président de l’Université de Lomé.