“Condamnés à ne jamais naître” est une Nouvelle de 100 pages et qui a pour auteur, Moïse Olouwadara INANDJO, Coordonnateur National d’Assistance aux Réfugiés au Togo, chargé de conférences à l’Ecole Nationale de Formation Sociale. Il touche du doigt, un problème récurrent au sein de nos communautés : l’avortement.

Si la plupart des défenseurs des droits des enfants gardent le silence face à ce fléau qui ronge la société par les risques mortels et les inconvénients qu’il comporte, il ressurgit ici avec vivacité. L’avortement décrit ici par Moïse INANDJO, est aussi le fond de commerce pour certains médecins ou sages-femmes. Mais ce que l’on ignore, c’est que cette pratique est punie par la législation togolaise à un certain degré. Alors, l’auteur voudrait à travers cet ouvrage, vulgariser ladite loi sur l’interruption volontaire des grossesses.
L’ouvrage est préfacé par Docteur Sénam Solange TOUSSA-AHOSS, Gynécologue obstétricienne, Directrice Exécutive de l’Association Togolaise pour le Bien-Être Familial (ATBEF). La postface est rédigée par Kodzo Adzewoda VONDOLY, écrivain.
La sortie officielle de l’ouvrage est prévue pour la deuxième semaine du mois de mai 2013.

Voltic Togo