L’ex-Première Dame ivoirienne Simone Gbagbo, aura été transférée secrètement depuis son lieu de détention. La défense de Simone Ehivet Gbagbo est montée au créneau pour dénoncer ce transfèrement effectué “secrètement”.
Depuis la fin de la crise post électorale en Côte d’ivoire, Simone Gbagbo est détenue à Odienné au Nord-Ouest du pays. Selon la défense, la dame de fer a été transférée, “secrètement” lundi matin,  à Abidjan en vue de son procès qui s’ouvre “bientôt”.
La Défense demande que ce transfèrement ne se fasse pas au détriment du respect des droits de Simone Gbagbo, notamment celui de pouvoir régulièrement voir ses conseils afin de préparer sa défense pour les Assises, d’être visitée comme tout détenu par sa famille et de bénéficier du droit à être soignée, vu les problèmes de santé qu’elle connait.
L’ex-Première dame, rappelons-le, est poursuivie par la justice ivoirienne pour génocide et crimes de sang, atteinte à la sûreté de l’Etat et infractions économiques.
Voltic Togo