Florent Youzan

De jeunes développeurs d’applications ivoiriens mettent leurs innovations au service de l’agriculture de leur pays. Il s’agit de Lôr Bouôr, une plate-forme basée essentiellement sur des logiciels libres.

La gestion en ligne des coopératives agricoles (GELICO), le portail web «Anikogoh » le site web d’information, de formation et de promotion des idées et initiatives dédiées à l’agriculture et ses activités connexes, le SIM (Système d’Information des Marchés « Djori Djori »), une application SMS et mobile de diffusion des prix des produits agricoles sur les marchés urbains et ruraux et le kiosque vocal en langue locale « Djassi » sont quelques-uns des services qu’offre ce projet.

Ils n’ont pas eu besoin de grands moyens pour mettre en place toute cette infrastructure, ils ont fait de la récupération de vieux matériels informatiques, bon pour la casse, qu’ils ont reconditionné. Donc ils l’ont fait à zéro franc ” précise  Florent Youzan, le co-fondateur du tiers-lieu « Ovillage » et promoteur de l’adoption des logiciels libres par l’Afrique.

Une plateforme virtuelle d’échanges permet également aux vendeurs, de s’informer sur les disponibilités du marché en termes d’offre et de demande. C’est le virtuel market. Pour Florent Youzan, cette initiative,  “c’est l’exemple concret de ce que la jeunesse africaine peut faire avec des logiciels libres pour le développement de l’Afrique.