Vaccination contre la fièvre jaune

9 pays à revenu intermédiaire d’Afrique se sont entendus sur la mise en place de mécanisme d’achat groupé des vaccins d’importance vitale. Ils s’agit de l’Algérie, Gabon, Botswana, Cap Vert, le Swaziland ou encore Dswatini, îles Maurice, Namibie, Sao Tomé-et-Principe et des Seychelles.

Cet engagement fait suite à un échange d’information cruciale sur les pratiques respectives de ces pays en matière d’achat de vaccins. Ils ont eu à analyser aussi les prix auxquels les pays se procurent des vaccins et les fournisseurs de ces pays.

Grâce à la mise en commun de leurs commandes, ces pays vont pouvoir mieux exploiter leur pouvoir d’achat individuel, renforcer par-là, leur sécurité vaccinale, et élargir leur accès aux vaccins qui sauvent des vies à un prix abordable. Ils vont également bénéficier d’une plus grande stabilité dans leur approvisionnement en vaccins et un pouvoir de négociation accru.

Les achats groupés contribuent au renforcement des compétences spécialisées existantes pour l’achat de vaccins au niveau national et concourent à une stabilité continue de l’approvisionnement en vaccins.

Nombreux sont les pays à revenu intermédiaire de la région qui sont financés pas les donateurs mais n’arrivent pas à accéder aux vaccins à cause de leurs ressources financières limitées.

Cette décision d’achat a été prise le 1er Novembre 2019 à Mbabane au Royaume d’Eswantini, lors d’un atelier organisé par le bureau de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique.