Un élève en train de respecter le lavage de mains à l'école contre la Covid-19

En avril 2020,  94 % des élèves de la planète, soit plus d’un milliard d’enfants n’allaient plus en classe. C’est ce qui ressort d’un rapport de la Banque mondiale. Cette institution de Bretton Woods explique que c’est l’une des conséquence de la pandémie liée à la Covid-19.

“La pandémie a exacerbé la crise des apprentissages et ses conséquences sur le capital humain de toute une génération d’élèves risquent de perdurer”, fait savoir la Banque.

“Ils sont encore aujourd’hui environ 700 millions à étudier à la maison, dans un contexte marqué par une grande incertitude et la difficulté, pour les familles et les établissements, de naviguer entre les écueils de la continuité des cours sous une forme hybride ou à distance, quand ils ne sont pas tout bonnement interrompus”.

Le rapport souligne qu’en raison des pertes d’apprentissage et de la hausse des décrochages scolaires, toute une génération pourrait voir ses revenus tout au long de la vie amputés d’un montant estimé à 10 000 milliards de dollars, soit l’équivalent de 10 % du PIB mondial.

“Cette situation éloignera encore davantage les pays de leurs objectifs de lutte contre la pauvreté des apprentissages, dont le niveau devrait sensiblement augmenter pour atteindre un taux de 63 %”.

Voltic Togo